lundi 22 septembre 2008

La chaleur diminue la capacité des plantes à absorber du CO2

La chaleur diminue la capacité des plantes à absorber du CO2
http://news.dri.edu/nr2008/arnone_nature_091708.php

C'est pas super intéressant comme étude mais ca montre bien comment arriver aux conclusions désirées quand on le veut bien et comment la 'nouvelle science' du 21ieme siècle raisonne.
L'étude est faite par le Desert Research Institute.


On y apprend que le chaleur diminue la capacité des plantes d'absorber le CO2. Mais les plantes adorent le CO2.


Petit fait populaire:
Ceux qui connaissent les plantes savent que pour pousser, la plante a besoin de lumière et de chaleur. Et surtout, surtout, ne pas manquer d'eau! Ceci est d'autant plus important si votre plante est dans un endroit plus ensoleillé qu'elle ne le préfère.



Le texte de Cyberpresse ne vaut absolument rien pour comprendre ou valider l'étude puisqu'il ne fait que s'étirer sur les conclusions et ses conséquences, rien sur l'étude comme tel.
Je n'ai pas accès à l'étude publiée dans le très prestigieux journal Nature. Mais voici le Press Release de l'étude sur le site du DRI: http://news.dri.edu/nr2008/arnone_nature_091708.php

On y apprends beaucoup plus de choses.
Entre autre, ceci:
The scientists found that ecosystems exposed to an anomalously warm year had a net reduction in CO2uptake for at least two years.
Large reductions in net CO2 uptake in the warm year were caused mainly by decreased plant productivity resulting from drought


Pardon ?!!!
Ok, on élabore:
La chaleur réduit l'humidité dans le sol en provoquant de l'évaporation.
OK
La sécheresse nuit à la croissance des plantes.
OK
Les plantes poussent moins donc absorbent moins de CO2.
OK
Donc la chaleur réduit l'absorption de CO2 par les plantes.
FAUX!

En science normale, on ne peut faire une telle déduction !

Et dans la vrai vie, c'est probablement encore plus faux. Ne serais-ce que parce qu'un environnement plus humide va probablement causer plus de précipitations.

Essayons-en un aure voir:
La gravité fait tomber une roche lorsqu'on la lâche.
Un roche qui tombe sur une fourmi l'écrase.
Donc la gravité écrase les fourmis….
Et bien non, en science avant le 21ieme siècle, on ne pouvait faire de telle déductions…

Pour terminer, une phrase me confirme qu'on parle ici de 'nouvelle science':
"Our findings confirm that ecosystems respond to climate change in a much more complex way than one might expect based solely on traditional experiments and observations,"
Donc, pour les changements climatiques, la méthode scientifique basée sur les hypothèses et l'experimentation ne fonctionne plus ?! Cette phrase n'a tout simplement aucun sens.

Cyberpresse: Si les plantes et les sols absorbent moins de carbone, davantage de CO2 sera rejeté dans l'atmosphère, contribuant à l'effet de serre et accélérant le réchauffement.
Un MUST dans ce genre d'étude: C'est pire que pire!!!: même les plantes sont complices !!!!..

Francois.

2 commentaires:

Jean a dit...

HOla!
Peux-tu appliquer tes propres principes aux énoncés que tu donnes ?
Dans cet article, après une série de déductions, tu décrètes FAUX à la conclusion, mais sans autre justification que de donner des exemples d'autres raisonnements faux.

Je te cite:
"
Ok, on élabore:
La chaleur réduit l'humidité dans le sol en provoquant de l'évaporation.
OK
La sécheresse nuit à la croissance des plantes.
OK
Les plantes poussent moins donc absorbent moins de CO2.
OK
Donc la chaleur réduit l'absorption de CO2 par les plantes.
FAUX!

"
Mais dans ce cas précis - où est la faille ? Pourtant ça me semblait boen logique...
Éclaire ma lanterne, stp

Jean

Francois a dit...

Et si je continue le raisonnement en disant que l'étude démontre bien que "Les automobiles diminuent la capacité des plantes à absorber du CO2" ?
Logique comme déduction:
Les automobiles émettent du CO2.
Le CO2 réchauffe le climat.
Cette chaleur provoque de la sécheresse.
Ainsi de suite...

Chacun de ces énoncés, même s'ils sont vrai, ne reflètent pas TOUTE la réalité. Il est impossible de simplifier la réalité ainsi.
Du moins en science !

Par exemple, plus de chaleur provoque certainement plus d'évaporation des sols. Mais ceci ne provoque pas nécessairement de sécheresse puisque l'augmentation de l'humidité va très probablement augmenter les précipitations.

L'expérience dans un environnement clos ne peut simuler le climat réel permettant de faire l'équation chaleur <-> sécheresse ( La relation entre le premier et le deuxième énoncé )
Tout ce que l'étude démontre est que la sécheresse du sol affecte la croissance des plantes et que la quantité de CO2 absorbée par une plante est fonction de sa croissance.
L'étude passe sous silence l'équation chaleur/sécheresse comme si c'était du 1:1 ce qui est faux.

En fait, je suis même prêt à faire cette hypothèse: La chaleur augmente la capacité des plantes à absorber du CO2!
( Évidemment, ainsi je ferais la même erreur que l'étude et je dois donc préciser la réalité: )
Ceci jusqu'au seuil de tolérance maximum à la chaleur de cette espèce. La tolérance des plantes à la chaleur dépend de l'humidité du sol. Passé ce seuil, la croissance est ralentie.

Qui dit vrai ? Mon étude ou la leur ? ( En assument que mon hypothèse s'avère vraie, ce que je penses.. ) Ce serait les deux et aucune des deux, non ?