lundi 12 janvier 2009

Le champ magnétique terrestre influence le climat

Le champ magnétique terrestre influence le climat

Hérésie !!!  Brûlez moi ces chercheurs...

On y apprends que le champs magnétique terrestre influence le climat.
J'ajouterais aussi le champs magnétique solaire pour être plus complet.

Mais oui, il est très probable (90% de certitude dirait l'IPCC) que le climat soit influencé par le magnétisme terrestre. En fait même l'IPCC en glisse un mot dans son manuscrit de 2007 en disant qu'il semble bien avoir une connection entre les deux mais comme rien n'est prouvé et que c'est une théorie non prouvée, c'est donc non-pertinent (...)

Il y a deux mécanismes connus ( à date ).

Le premier, le plus connu est la connection entre le magnétisme solaire, les rayons cosmiques et les nuages sur la terre. 

C'est la théorie de Svensmark énoncée dans le texte.
La théorie ( simplifiée au max ) est la suivante: plus le magnétisme du soleil et 
de la terre sont puissants, plus celui-ci repousse les rayons cosmiques à haute énergie en faisant une bulle magnétique autour de la terre ( et du soleil ). Ces rayons cosmiques, en entrant en collision avec l'atmosphère génèrent une cascade de sous particules: muons, neutrinos, etc. et ionisent l'atmosphère. Ce phénomène favorise la formation de nuages de basse altitude en formant un nuclei sur lequel les molécules d'eau peuvent condenser. 

Un nuage de basse altitude a tendance à refroidir l'atmosphère. Haute altitude: réchauffement via l'effet de serre.

Donc magnétisme fort  ---> réchauffement, magnétisme faible ---> refroidissement.

Cette théorie est détestée par les alarmistes. La critique la plus commune est la suivante: oui, il y avait corrélation dans le passé mais maintenant, cette corrélation n'existe plus. 
L'erreur (consciente à mon avis) que font ces études réfutant cette corrélation est de regarder le flux total de rayons cosmiques, mais ne  il faut regarder que les rayons à très haute énergie, les seul assez puissants pour descendre très bas dans l'atmosphère.

Cette théorie sera testée dans l'accélérateur de particule du CERN bientôt ( quand il va fonctionner... :) ).  
La théorie est bien complexe mais elle tient énormément la route. La recherche 
dans ce domaine est très faible pour deux raisons: la première étant que de financer une étude ayant comme but de falsifier le dogme est certainement très difficile. La deuxième raison est que ce domaine implique une très bonne connaissance en physique de sous-particules, ce qui n'est  habituellement pas le dada des climatologues.

Le deuxième mécanisme:
Le crédit ici, selon moi, revient au regretté Theodor Landscheidt qui a démontré un lien entre l'activité géomagnétique sur soleil et les cycles climatique terrestres tel le ENSO (Nino/Nina), le PDO etc.
M. Landscheidt se spécialisait dans l'étude des cycles. Celui-ci a réussi à prédire avec une précision très convaincante des ElNino et LaNina, ce qui, selon la NASA et autres organismes n'est possible que quelques mois avant que l'évènement ne se produise (ie: quand les signes sont déjà là... )  

Landsheidt n'offre aucune théorie sur le mécanisme de cette corrélation mais nous montre très bien ce lien. Aussi bien en reculant dans le passé que, le plus important, en faisant des prédictions qui se sont avérées justes.

L'oeuvre de M. Landscheidt est très très intéressante. Bien que ce soit assez technique pour le commun des mortels, je vous invites à y jeter un coup d'oeil.
Entre autre, si jamais les 30 prochaines années s'avèrent très froides ( comme je pense que ce sera le cas ), j'espère qu'on nommera cette période le «Landscheidt Minimum» puisque c'est le premier à l'avoir annoncée.


Pour ceux qui pensent que le climat est une simple question de CO2 dans l'atmosphère, ces théories ne sont vraiment pas le bienvenue. Et c'est parfaitement compréhensible car elles ont le potentiel de démontrer que le climat est bien plus complexe que ce que l'IPCC nous propose.
Alors, fermez vos yeux, ignorez ces théories et/ou criez à l'hérésie car elles risquent d'ébranler votre dogme. 

Le texte se termine avec la note que le magnétisme ne discrédite pas la théorie du CO2. Ce qui est vrai mais elle discrédite sûrement la théorie que le CO2 aura des conséquences catastrophiques. Croyez-moi, cette phrase n'est que pour permettre aux auteurs de ne pas être brûlés sur la place publique. Le fait qu'ils affirment que leur étude soutienne la théorie de Svensmark en est la preuve: ces deux théories ne peuvent coexister car elles se contredisent, une des deux doit être discréditée un jour.

François.

2 commentaires:

Loïc-noah le fils de françois a dit...

très interressant papa

Anonyme a dit...

Merci, c'est très intéressant !
Tous ceci colle fortement avec les périodes cyclique, et le bouleversement des pôles magnétiques qui engendrera peut être une glaciation.

J'aimerais que tu te renseigne sur ceci ; le bouleversement des pôles magnétiques (qui devrait arrivé bientôt ^^ en 2012 d'après les mayas ^^) et sur la glaciation d'un lac bavarois (WURM)
histoire d'approfondir ces théories.

MERCI BEAUCOUP pour ce remarquable article !